Le magazine des technologies

Google va interdire sur Adwords les pub pour les ICOs, le Bitcoin et les crypto dès Juin

0
Google va interdire sur Adwords les pub pour les ICOs, le Bitcoin et les crypto dès Juin
5 (100%) 1 vote

Le monde de la blockchain est régulièrement secoué par des annonces de régulations, de bannissements diverses. Après Facebook, c’est au tour de Google Adwords. Explications !

En janvier, Facebook a déclarer bannir les pubs pour les ICOs, le Bitcoin et les crypto

Pour Facebook, il est interdit de faire la promotion « produits et services financiers fréquemment associés à des pratiques promotionnelles trompeuses ou mensongères ». Il inclut donc les ICOs dans cela alors qu’il y a certes des pratiques douteuses mais il y a aussi des solutions d’avenir.

Cela signifie qu’aucun annonceur, même ceux qui exploitent des entreprises légales et légitimes, ne sera en mesure d’en faire la promotion.  Source

Google bannit les pub pour les ICOs, le Bitcoin et les crypto dès Juin

A présent, c’est au tour de Google de suivre. À partir de juin, Google va interdire les publicités pour les cryptocurrencies et ICO.
Selon les règles publicitaires mises à jour par Google,  géant de la recherche s’attaque également aux publicités pour d’autres produits financiers tels que les CFD et les produits de change.

Selon Scott Spencer, directeur des publicités durables de Google, la société a mis à jour ses conditions d’utilisation face aux annonces faisant la promotion de produits financiers non réglementés ou spéculatifs comme les options binaires, les cryptocurrencies, les marchés des changes et les CFD.

Le contenu connexe aux cryptocurrencies est aussi visé, cela concerne donc les ICOs et même les services de conseil pour les investissement en crypto. La décision sera mise en application dès e mois de juin. Cette limitation s’inscrit dans le cadre des efforts de Google pour protéger les consommateurs contre les « arnaques en ligne ».

Le marché des ICO est non règlementé contrairement aux IPO (introduction en bourse). Cela peut créer de nombreux problèmes et générer des arnaques. D’ailleurs nous avons vu que 46% des ICO de l’année dernière ont d’ores et déjà échoué.

Mais, c’est aller vite en besogne de penser qu’il n’y aurait que des arnaques. De fabuleux projets voient le jour grâce aux ICOs du fait que ce n’est pas règlementé. Comme il y a moins de contrainte, cela permet un accès plus facile à des fonds pour les startups. La décision de bannir les annonces est dont assez dommage.

Google s’attaque également à la publicité pour :

  • les contrats de différence (CFD),
  • les paris sur les spreads,
  • les produits de change sur sa plate-forme.

Les CFD ont fait leur apparition il y a quelques années et permettent de la spéculation à court terme sur des sous-jacents qui peuvent être des actifs tels que des matières premières, des indices boursiers ou autres.

Des CFD de cryptomonnaies ont été lancés, ce qui a fait bondir momentanément le cours du Bitcoin et autres monnaies. Mais vu la volatilité des cours de ces sous-jacents, cela en fait des produits extrêmement risqués.

Les produits sont à haut risque et l’ensemble de l’industrie a fait l’objet d’un contrôle réglementaire croissant en Europe au cours de l’année écoulée. La Financial Conduct Authority du Royaume-Uni  (FCA) a constaté que 82 % des personnes qui spéculent sur ces produits perdent de l’argent !

Google interdit les annonces des affiliés qui perçoivent des commissions pour l’acquisition de nouveaux clients vers ces produits.

Google va exiger que ceux qui veulent faire la publicité via adwords s’inscrivent au préalable et soient agrémentés dans le pays ciblé.

Avec les Fakes news et autres questions comme l’ingérence dans des scrutins, les géants du web sont particulièrement prudents La répression de la publicité financière de Google s’accompagne d’une pression soutenue sur le géant de la recherche, qui est également propriétaire de YouTube, dans la façon dont il gère ses opérations publicitaires.

Selon Spencer, Google a supprimé 3,2 milliards de « mauvaises » annonces l’an dernier. Le but de Google est de supprimer les publicités nuisibles ou les annonces intrusives.

Bonne décision pour les SEO ?

Dans la recherche, il y a bien sur les publicités mais il y a aussi et surtout le SEO ou le référencement. Le fait de bannir les publicités va contraindre les annonceurs à transférer les budgets vers le référencement naturel. Cela risque donc d’être encore plus chaud pour se positionner sur des requêtes liées aux crytpo, Bitcoin et ICO.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.