Le magazine des technologies

La technologie et les objets connectés vont changer la santé

0

Le progrès technologique change le secteur de la santé, les appareils mobiles, l’IA et l’utilisation d’applications à des fins de santé sont déjà une réalité. A quoi peut-on s’attendre ?

L’avenir de la santé mobile et des applications

sante-objets-connectesSans aucun doute, l’avenir de la santé dépend de la technologie et de plus en plus de la mobilité.

Nous nous dirigeons vers une intégration totale entre le technologique et l’humain, de sorte que la technologie nous aidera de plus en plus à accomplir différentes tâches et pourra même nous remplacer dans certains cas.

Ce qui devrait se produire dans un avenir immédiat, c’est la personnalisation. Le diagnostic et le développement des traitements seront adaptés à chaque personne dans un contexte spécifique et de la même manière, la communication et le contenu que nous délivrons aux citoyens seront personnalisés.

Et la technologie mobile aura un grand rôle à jouer parce qu’elle représente déjà le lien et la porte d’accès à l’information et aux contenus de toutes sortes, et elle sera aussi un chemin vers cette santé personnalisée.

Les avancées technologiques pour les patients dans la santé

La technologie des appareils portables (Wearable en anglais) qui comprend des montres, des lunettes et des pantoufles intelligentes se généralise à un grand nombre d’usages.

L’industrie du secteur doit beaucoup à la création de Fitbit en 2007. Depuis, un nombre croissant d’entreprises ont travaillé pour offrir la fonctionnalité de suivi du sommeil, souvent en regroupant le service dans un produit existant.

  • Fitbit a d’abord utilisé le mouvement, puis le mouvement en conjonction avec le pouls pour déduire les stades du sommeil.
  • Apple Watch prend en charge les applications tierces pour exécuter la même fonction.
  • D’autres entreprises, dont OuraRing, Dreem, Dodow et Philips, ont développé leur technologie pour aider les utilisateurs à suivre leurs habitudes de sommeil.

Nous pouvons trouver des applications (source : pharmacity.info) :

  • pour effectuer un suivi préventif,
  • pour arrêter de fumer,
  • pour nous motiver à faire du sport,
  • pour suivre un régime,
  • pour aider les patients atteints de la maladie d’Alzheimer,
  • pour réguler le cycle menstruel,
  • pour les femmes enceintes,
  • pour surveiller la fréquence cardiaque,
  • etc.

Futures tendances technologiques dans la santé

Les grandes entreprises technologiques comme Apple, IBM et Google ont investi le domaine de la santé. En arrière fond il est même question d’immortalité. Ce ne sont pas les seules et les applications ou objets connectés sont de plus en plus nombreux dans le domaine de la santé.

La technologie portable développe sans cesse de nouveaux usages

En 2019, le suivi de vos pas est ancien. Aujourd’hui, toutes les entreprises innovent, voici quelques exemples :

  • L’Oréal expérimente la création de patchs portables pour détecter les niveaux de pH.
  • L’appareil non invasif DFree utilise des ultrasons pour surveiller le fonctionnement de la vessie.
  • La filiale d’Alphaber, Verily, développerait des prototypes d’une chaussure capable de détecter les chutes.
  • Le glucomètre en continu d’Abbott permet de surveiller la glycémie au moyen d’une application pour téléphone intelligent à l’aide d’un applicateur portatif sans qu’il soit nécessaire d’effectuer un étalonnage numérique basé sur la ponction. La facilité accrue de contrôler la glycémie pourrait aussi ouvrir la porte aux patients exempts de maladie pour commencer à contrôler leur glycémie.

Les appareils portables utilisent de plus en plus l’intelligence artificielle. Par exemple, une entreprise a mis au point un appareil portatif de surveillance des patients dans les hôpitaux. L’entreprise affirme que sa technologie peut aider à réduire les réadmissions inutiles à l’hôpital en détectant les premiers signes de détérioration chez les patients. La technologie s’appuie sur un vaste ensemble de données physiologiques en temps réel ainsi que sur des algorithmes propriétaires pour fournir des informations sur la santé du patient.

La robotique chirurgicale acquiert graduellement des capacités

L’idée d’utiliser des robots en chirurgie remonte au moins aux années 1980 lorsque l’on a commencé à étudier l’utilisation de robots pour opérer à distance des soldats blessés sur le champ de bataille. Cette technologie a mené à la création d’Intuitive Surgical, qui compte maintenant des milliers de robots utilisés dans le monde entier pour la chirurgie de la prostate, les interventions chirurgicales gynécologiques et la réparation des valves cardiaques.

Au fur et à mesure que le domaine mûrit, il devient de plus en plus diversifié, et repose de plus en plus sur la vision par ordinateur et l’analyse des données.

Par exemple,

  • une plateforme regroupe la robotique, les capteurs et l’analyse pour guider les endoscopes vers la périphérie du poumon,
  • une entreprise a récemment obtenu l’approbation de la FDA (Food and drugs administration aux USA) pour son système qui utilise l’analyse de données et l’imagerie tridimensionnelle pour aider les chirurgiens orthopédistes dans les procédures de remplacement du genou,
  • Verb Surgical, filiale d’Alphabet, travaille au développement d’une plate-forme robotique chirurgicale qui intègre des fonctionnalités de visualisation, d’analyse de données et de connectivité.

Les lancements futuristes de l’IA vont probablement se poursuivre dans les start-ups et les entreprises technologiques établies qui cherchent à redéfinir les soins médicaux. Toutefois, le succès de la technologie dépendra en grande partie de la capacité des entreprises qui la développeront à convaincre les investisseurs de sa valeur d’échelle.

La relation patient médecin changée par la technologie

La relation unidirectionnelle du médecin avec le patient est devenue bidirectionnelle, faisant du patient chronique le bénéficiaire privilégié de ce type d’initiatives. Le patient est responsabilisé grâce à l’utilisation d’applications et de nouvelles technologies.

Le patient chronique d’aujourd’hui veut en savoir plus sur sa maladie, discuter sur les réseaux sociaux avec ses éditeurs et partager ses expériences avec d’autres patients.

Des applications futures mais encore imparfaites aujourd’hui

Les dispositifs portables deviennent de plus en plus sophistiqués, mais n’a pas encore atteint son potentiel.

La plupart des appareils portatifs conçus pour suivre les niveaux d’activité ne peuvent surveiller avec précision qu’une poignée d’activités et ne peuvent pas suivre avec précision quand les utilisateurs font de l’exercice sur un vélo stationnaire, un tapis roulant ou en ski. Par conséquent, des entreprises comme Fitbit proposent que les utilisateurs qui veulent, par exemple, suivre leur activité à partir d’une randonnée à vélo stationnaire, saisissent ces données manuellement.

En fin de compte, l’industrie des articles portables devrait adopter des normes qui permettent d’intégrer en un seul endroit des données provenant de sources multiples. Les applications pour Smartphone telles que Apple’s Health, Google Fit et Samsung Health fournissent un panel central de mesures de santé, mais n’offrent pas toujours une intégration avec les appareils de poche à usage général.

Par exemple, Fitbit n’est pas compatible avec l’application Apple Health et Samsung a supprimé le support de plusieurs appareils portables de son application.

 

 

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.