Le magazine des technologies

La localisation des sites web et la balise hreflang

Grâce au développement rapide de la technologie et au mouvement de digitalisation que le monde a connu ces dernières années, la majorité des entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, ont commencé à offrir leurs services sur des plateformes digitales afin d’élargir leur clientèle, de gagner en visibilité et de faciliter la communication avec les utilisateurs.

Cette quête de digitalisation a donné naissance à de nouvelles spécialités, comme la rédaction et traduction de contenus web et parallèlement la localisation des sites web.

Qu’est-ce que la localisation des sites web ?

localisation-siteQuand une entreprise veut percer un marché à l’étranger, elle a intérêt à créer un site web multilingue avec un contenu adapté à la culture du public cible afin d’offrir aux visiteurs du site une expérience pertinente et agréable.

Le processus qui mène à l’atteinte de ce but est appelé « localisation des sites web », cela consiste à traduire le contenu dans la langue du public visé et à utiliser des éléments relatifs à sa culture pour que les visiteurs soient à l’aise et aient le sentiment que tout a été conçu pour eux.

Quels sont les éléments de base de la localisation ?

La langue du contenu doit être celle du public cible pour garantir que le message de la marque soit véhiculé avec précision et sans aucune ambiguïté. Donc, on a besoin d’acquérir un service de traduction professionnelle offert soit par des traducteurs indépendants ou par des agences de traduction, comme Protranslate.

Il est clair que l’usage des langues adéquates occupe une partie majeure dans la localisation d’un site. Mais avant de faire la traduction, il faut se décider sur la stratégie de traduction en se posant des questions comme: va-t-on traduire toutes les pages du site ou va-t-on se limiter à la traduction d’une partie du contenu seulement ?

Ensuite, on doit faire appel à un prestataire de traduction, comme le service de traduction professionnelle Protranslate.

L’adaptation culturelle assurée par un ensemble d’éléments, comme : le format de la date et de l’heure, les fêtes locales, les adresses locales, les unités de mesure et les numéros de téléphone, le mode de paiement et la devise, les mentions légales, etc. Tous ces éléments varient d’un pays à un autre et il est indispensable de les prendre en considération en faisant la localisation du site web.

Après avoir traduit les contenus, il faut ajouter tous les détails relatifs aux caractéristiques culturelles du public visé pour garantir que le contenu soit authentique et que votre activité internationale ait la meilleure présence digitale possible.

Comment utiliser la balise hreflang pour localisation d’un site web

Une fois que le site est traduit, il faut encore faire comprendre au moteur de recherche à quelle zone géographique ou pays les contenus du site sont destinés.

Qu’est-ce que la balise hreflang

localisation-hreflangL’attribut hreflang est un attribut HTML qui aide Google à prendre en compte la langue et la localisation de l’utilisateur dans le choix des pages à afficher dans les recherches.

Cette balise spécifie toutes les URL d’un site qui utilisent le même contenu. L’attribut hreflang a été introduit par Google il y a plus de dix ans et permet aux utilisateurs de montrer aux moteurs de recherche la relation entre plusieurs pages Web dans différentes langues. Cela s’avère utile lorsque le contenu est créé pour un public spécifique. Pour les entreprises disposant de plusieurs versions d’une même page Web dans différentes langues, la balise hreflang permet de communiquer ces variations aux moteurs de recherche et de fournir la version correcte aux utilisateurs.

L’importance de la balise hreflang pour le référencement

Elle permet d’afficher des résultats personnalisés dans la SERP (search engine result page). Tout le travail de traduction d’une page Web en plusieurs langues est perdu si l’utilisateur n’est pas dirigé vers les résultats qui lui conviennent.

hreflang permet aux moteurs de recherche de fournir aux utilisateurs la version la plus appropriée de la page Web d’une entreprise en fonction de leur langue et de leur localisation.

La mise en œuvre de cette balise :

  • améliore l’expérience de l’utilisateur,
  • réduit le taux de rebonds vers les résultats de recherche,
  • permet d’obtenir un meilleur classement.

L’objectif est de servir le bon contenu aux bons utilisateurs, qui veulent des résultats rapides et fiables.

L’utilisation d’une balise hreflang évite le problème du contenu dupliqué pour une même langue

Imaginez que votre entreprise propose le même contenu sur différentes URL pour la Franc et la Belgique. Les différences sont probablement infimes et se reflètent dans les détails comme le jargon.

Une balise hreflang aide les moteurs de recherche à reconnaître et à comprendre la relation entre ces pages et le public distinct pour lequel chacune a été créée. Sans la balise hreflang, Google pourrait être enclin à considérer ces pages comme du contenu dupliqué et à ne renvoyer qu’un seul des résultats. Avec la balise hreflang, il est très clairement communiqué au moteur de recherche que, bien que le contenu soit le même, il est optimisé pour des cibles différentes.

À quoi ressemble une balise Hreflang ?

Les balises Hreflang sont simples, cohérentes et utilisent la syntaxe suivante :

<link rel= »alternate » hreflang= »x » href= »https://www.monsite.com/page1″ />
Ce format indique que la page liée est une version alternative de la page actuelle, qui apparaît dans la langue « x ».
Pour les sites Web qui ont été traduits en plusieurs langues, la construction d’une balise hreflang est simple :

L’attribut hreflang doit contenir une valeur valide qui consiste en la langue ; cette information est communiquée dans un code à deux lettres appelé format ISO 639-1. Si vous vouliez traduire la page d’exemple en français, par exemple, cela ressemblerait à ceci :
<link rel= »alternate » hreflang= »fr » href= »https://www.monsite.com/page-en-français />
La région est facultative et, si elle est utilisée, elle doit être au format ISO 3166-1 Alpha 2. Voici deux balises différentes que vous pourriez utiliser pour cibler des francophones en France ou en Belgique, respectivement :

fr-fr : <link rel= »alternate » hreflang= »fr-fr » href= »https://www.monsite.com/fr/page » />
fr-be : <link rel= »alternate » hreflang= »fr-be » href= »https://www.monsite.com/br/page » />

Chaque URL doit avoir des liens de retour vers toutes les autres URL, qui doivent toutes pointer vers la version canonique, ou préférée, d’un site Web donné. Plus vous avez de langues, plus vous aurez besoin de liens hreflang ; même s’il peut être tentant de les limiter, il est impossible d’éviter cette étape.en outre, les balises rel= »alternate » hreflang= »x « et rel= »canonical » peuvent et doivent être utilisées ensemble. Chaque langue devrait avoir un lien rel= »canonical » pointant vers elle. En partant de la page d’accueil www.monsite.com, cela ressemblerait à ceci :
<link rel= »canonical » href= »http://www.monsite.com/ »>
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/ » hreflang= »fr » />
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/fr-fr/ » hreflang= »fr-fr » />
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/fr-be/ » hreflang= »fr-be » />

L’étape finale d’une construction hreflang réussie est ancrée dans les auto-liens. Un attribut hreflang sur chaque page nécessite une référence à elle-même et à toute page qui lui sert d’alternative. Google recommande vivement de définir une page « x-default » qui établit une seule URL comme version par défaut qui ne cible pas une langue ou une région particulière pour les visiteurs qui ne relèvent pas de ce qui est spécifié.Si l’on visite la page fr-fr, seul le canonique changerait :
<link rel= »canonical » href= »http://www.monsite.com/fr-fr/ »>
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/ »hreflang= »fr » />
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/fr-fr/ »hreflang= »fr-fr » />
<link rel= »alternate » href= »http://www.monsite.com/fr-be/ »hreflang= »fr-be » />

Mise en œuvre des balises hreflang

Il existe trois façons de mettre en œuvre les balises hreflang :

1 – Mise en œuvre des balises Hreflang à l’aide de HTML

2 – Mise en œuvre des en-têtes HTTP Hreflang

3 – Mise en œuvre de la méthode Hreflang dans votre Sitemap XML. Ll’implémentation du hreflang par le biais du sitemap XML présente un avantage majeur : tout est défini dans un seul fichier. Il n’est donc plus nécessaire de modifier plusieurs documents HTML chaque fois qu’une page est modifiée ou supprimée. De plus, le site ne subit aucun ralentissement. En d’autres termes, il y a de quoi être satisfait !

 

You might also like

Comments are closed.