Le magazine des technologies

Google Home un espion chez vous

0

Google est à l’écoute de vos conversations, et il confirme pourquoi les gens ne font pas confiance aux Big Tech ! Dans un billet de blog, la société a révélé que l’audio des conversations Google Home est examiné par des humains.

On se doutait que Google écoute les conversations

Il s’avère que vous aviez raison. Chaque fois que vous parlez à votre assistant Google, il est possible que quelqu’un écoute l’audio de cette conversation. Ce qui est révélateur pour plusieurs raisons, dont la moindre n’est pas que Google enregistre et transmette évidemment vos données vocales d’une manière qui peut être accessible par des personnes réelles. C’en est fini de votre intimité.

Dans un billet de blog publié hier par David Monsees, chef de produit de Google pour la recherche, l’entreprise déclare :

Ces experts en langues révisent et transcrivent un petit ensemble de requêtes pour nous aider à mieux comprendre ces langues. C’est une partie critique du processus de construction de la technologie vocale, et c’est nécessaire pour créer des produits comme l’assistant Google.

Google nous espionne pour notre bien

google-homeGoogle dit que sa raison d’être d’avoir des humains qui écoutent vos conversations avec Google Assistant est d’améliorer les performances de Google Home dans plusieurs langues. Cette révélation est venue en réponse à une fuite d’audio par un entrepreneur que Google appelle un  » réviseur de langue « .

Chaque fois que vous dites « Hey Google » ou que vous accédez physiquement à la fonctionnalité Google Assistant sur votre smartphone ou Google Home, vos interactions sont enregistrées et ces enregistrements sont ensuite éventuellement revus qui, selon Google, sont utilisés pour améliorer ses produits.

Cependant, en plus d’écouter lorsque vous donnez une commande, il arrive que votre appareil connaisse ce que Google appelle une fausse acceptation, ce qui signifie que votre conversation est enregistrée même si vous n’êtes pas en contact direct avec Google Assistant et n’avez pas donné la commande de réveil de l’assistant.

Cela signifie qu’il est possible pour les sous-traitants de Google d’écouter des enregistrements audio lorsque vous parlez à votre conjoint ou au téléphone, même lorsque vous n’interagissez pas avec un appareil Google.

En ce qui concerne les renseignements personnels que vous avez saisis, Google affirme que seulement 0,2 % de tous les extraits audio sont écoutés par les réviseurs linguistiques de l’entreprise. Et l’entreprise vous permet de supprimer ces extraits manuellement ou automatiquement après un certain temps.

Néanmoins, cette nouvelle représente une différence significative dans la façon dont Google utilise son assistant vocal et elle indique pourquoi les gens ont tant de mal à faire confiance à l’entreprise. Même si la raison de l’écoute est tout à fait anodine, le flot constant de nouvelles sur les atteintes à la protection des données, les préoccupations en matière de protection de la vie privée et même les enquêtes réglementaires rendent de plus en plus difficile d’accorder le bénéfice du doute à l’entreprise.

Les grandes entreprises technologiques n’inspirent plus confiance

La plupart des gens supposent que les ordinateurs de Google écoutent, surveillent, enregistrent et analysent à peu près toutes les interactions avec les produits de l’entreprise comme les recherches ou les photos. Et la plupart d’entre nous n’accordent jamais beaucoup d’importance au fait qu’il est possible que des personnes réelles soient à l’écoute.

Et le fait que vos données vocales soient transmises pour quelque raison que ce soit signifie qu’il y a toujours un risque de fuite ou de mise en danger.

Les antécédents de Google

Nous savions déjà que le mode confidentiel de Gmail, la messagerie du moteur de recherche était tout sauf confidentiel https://www.iiro.eu/mode-confidentiel-gmail/

Nous savions que Google permettait à des développeurs d’extensions de lire nos emails : Les développeurs d’applications externes lisent vos emails dans Gmail

A présent, nous savons aussi pour les assistants vocaux de Google.

Google Home et Air BNB

L’enceinte connectée de Google conserve en mémoire les requêtes faites et les questions posées. Des loueurs de logements Air BNB en installent pourtant dans leurs logements. Si vous n’effacez pas votre historique avant votre départ, cela permet à votre hôte de savoir quelles recherches vous avez faites. Conseil : éteignez Google home à votre arrivée s’il y en a un dans la logement.

Apple plus discret que Google

Avec l’assistant Siri d’Apple, par exemple, le traitement de la plupart des commandes vocales se fait sur l’appareil, et la seule information envoyée au nuage est une demande d’information spécifique, comme un score sportif ou des indications.

Apple n’enregistre pas non plus votre voix en attendant que vous disiez « Hey Siri », et s’il capture la voix audio, l’enregistrement de votre voix ne quitte jamais l’appareil.

Vos renseignements personnels et votre vie privée sont de plus en plus menacés. Les entreprises de technologie n’ont pas les meilleurs antécédents pour ce qui est de respecter les limites de vos renseignements personnels ou de votre vie privée et n’ont pas non plus fait un excellent travail pour protéger ces renseignements.

La confiance est votre bien le plus précieux

La confiance devient rapidement l’actif de marque le plus précieux d’une entreprise, surtout si vous êtes une entreprise de technologie. Même si ce n’est pas le cas, il est possible de distinguer votre marque par la façon dont vous traitez vos clients et leurs informations.

En fait, il est possible de reconnaître que vos utilisateurs ne sont pas vos produits, et même si votre modèle d’affaires est basé sur la vente d’annonces publicitaires, il est possible de le faire d’une manière qui équilibre votre besoin d’information sans porter atteinte à la vie privée de vos utilisateurs.

Au lieu de cela, soyez transparent sur ce que vous prévoyez faire de leurs informations. D’ailleurs, la transparence ne signifie pas qu’il faille l’enfouir profondément dans certains termes et conditions ou dans la politique de confidentialité. Cela signifie qu’il faut être franc sur le coût exact des renseignements personnels d’un utilisateur et sur ce que l’on prévoit faire exactement avec ces renseignements.

Soyez un utilisateur responsable

En même temps, en tant qu’utilisateur, il est de votre responsabilité de comprendre exactement ce qui se passe avec vos informations, malgré le fait que les entreprises de technologie ont très peu d’intérêt à être transparentes.

Il y aura toujours un compromis à faire chaque fois que vous utiliserez la technologie – surtout lorsqu’il s’agit d’écouter votre voix, de comprendre ce que vous dites et de fournir vos renseignements -, mais il faudra toujours vous renseigner sur ce compromis afin de prendre une décision éclairée et de calculer le coût.

Conclusion

Le temps où Google était don’t be evil est bien révolu. Google en firme publicitaire a besoin de vos données pour des raisons plus ou moins bonnes. Ne lui facilitez pas la tâche.

L’article de blog de Google : https://www.blog.google/products/assistant/more-information-about-our-processes-safeguard-speech-data/

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.