Le magazine des technologies

Les développeurs d’applications externes lisent vos emails dans Gmail

0
Les développeurs d’applications externes lisent vos emails dans Gmail
Notez cet article

Google a promis plus de confidentialité et de préserver la vie privée des utilisateurs de Gmail, mais le Wall Street Journal nous informe que des centaines de développeurs d’applications ont accès à des millions de boîtes de réception des utilisateurs de Gmail.

Engagements de Google

Il y a un an, Google a promis d’arrêter de scanner les boîtes de réception des utilisateurs de Gmail, mais la société n’a pas fait grand-chose pour protéger les boîtes de réception Gmail  des développeurs de logiciels externes, selon le journal.

Quels utilisateurs de Gmail sont visés ?

Les utilisateurs de Gmail qui se sont inscrits à des « services basés sur le courrier électronique » comme la « comparaison des prix d’achat » et les « planificateurs automatisés d’itinéraires de voyage » sont les plus à risque de voir leurs messages privés lus, a rapporté The Journal.

Des centaines de développeurs d’applications « scannent » électroniquement les boîtes de réception des personnes qui se sont inscrites à certains de ces programmes, et dans certains cas, les employés font la lecture, a rapporté le journal. Google a refusé de commenter.

Quid de la vie privée ?

gmail-vie-priveeLa révélation arrive à un mauvais moment pour Google et Gmail, le plus grand service de messagerie au monde, avec 1,4 milliard d’utilisateurs. Les entreprises de haute technologie subissent des pressions aux États-Unis et en Europe pour qu’elles fassent davantage pour protéger la vie privée des utilisateurs.

Elles se doivent aussi d’être plus transparentes à l’égard de l’accès aux données personnelles. Cet examen approfondi fait suite au scandale de Cambridge Analytica, dans lequel une société de données a été accusée d’avoir utilisé à mauvais escient les renseignements personnels de plus de 80 millions d’utilisateurs de Facebook pour tenter d’influencer les élections.

L’utilisateur donne son accord via un opt-in

Vous avez probablement donné votre accord pour utiliser une extension dans Gmail. C’est un geste que l’on fait parfois sans penser aux conséquences. Donc dans la plupart des cas, les personnes qui se sont inscrites aux offres de comparaison de prix ou à d’autres programmes ont accepté de donner accès à leur boîte de réception dans le cadre du processus de participation.

Google exige des développeurs externes qu’ils passent un processus d’approbation, et dans le cadre de ce processus, Google s’assure qu’ils ont un accord de confidentialité acceptable, a rapporté le Journal, citant un représentant de Google.

Ce qui n’est pas clair, c’est à quel point ces développeurs externes respectent leurs accords et si Google fait quelque chose pour s’assurer qu’ils le font. Les utilisateurs de Gmail sont pleinement conscients que des employés individuels peuvent lire leurs courriels, par opposition à un système automatisé, selon le rapport.

Mikael Berner, PDG d’Edison Software, un développeur de Gmail qui propose une application mobile pour organiser le courrier électronique, a déclaré que ses employés avaient lu les courriels de centaines d’utilisateurs de Gmail dans le cadre d’un effort visant à créer une nouvelle fonctionnalité. Un cadre d’une autre entreprise a déclaré que la lecture des courriels par les employés était devenue une pratique courante.

Pas d’abus signalé

Selon le Wall Street Journal, rien ne laisse présager que les développeurs de modules complémentaires Gmail ont mal utilisé les données. Toutefois, l’ouverture de l’accès aux données des boîtes mails risque d’entraîner diverses fuites.

Les entreprises qui ont parlé au Journal ont confirmé que la pratique était précisée dans leurs accords d’utilisation et ont déclaré qu’elles avaient mis en place des règles strictes pour les employés en ce qui concerne le traitement des courriels.

Il est intéressant de noter que, si l’on en juge par l’article du Journal, très peu de choses indiquent que Google agirait autrement que Microsoft ou d’autres grands fournisseurs de courrier électronique. Selon le journal, rien dans les accords de politique de Microsoft ou de Yahoo ne permet explicitement aux gens de lire les courriels des autres.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.