Le magazine des technologies

Le moteur de recherche d’Apple pour concurrencer Google

Certains le demandent depuis un certain temps, de plus en plus d’indices nous amènent à penser qu’Apple va lancer une bombe vu ses moyens quasi illimités. Apple serait en train de préparer un moteur de recherche. Voyons ce qu’il en est à propos du moteur de recherche d’Apple.

Le marché des moteurs de recherche

depenses-sea
Source : https://www.statista.com/statistics/267056/paid-search-advertising-expenditure-worldwide/

Si aux États-Unis Google est moins dominant qu’en Europe, il n’en reste pas moins qu’outre atlantique la part de marché de Google est de près de 2/3 des internautes tandis qu’elle tourne autour de 95% dans les différents pays européens. Toutes les tentatives pour créer un concurrent se sont soldées par des échecs. Seul Bing rivalise quelque peu. Les échecs étant très nombreux à l’image du français Qwant.

Les capitaux en jeu sont énormes, car qui dit moteur de recherche dit annonces via des mots clés sponsorisés.En 2019, ce sont près de 136 milliards de dollars qui ont été investis par des annonceurs dans ce type de publicité. Le marché est en croissance régulière comme le montre le graphique de Statista.

Cela fait des années que la question est posée : Apple devrait-il avoir son propre moteur de recherche ?

Apple met en avant la protection de la vie privée. Hors les plus grands moteurs de recherche tels que Google n’offre qu’une protection relative. Il serait donc cohérent qu’Apple propose un moteur de recherche qui soit une meilleure solution de ce point de vue.

Apple fait d’ailleurs face à une contradiction : Il fait payer à Google des milliards de dollars pour en faire le moteur de recherche par défaut de Safari (à la fois sur Mac et iOS) tout en se positionnant pour la protection de la vie privée. Google est pourtant loin d’atteindre le niveau de confidentialité des données qu’Apple exige pour ses produits et services.

Apple comme pis aller a, depuis iOS 11, prévu une prévention des traqueurs intelligents (cookies et autres outils de tracking) dans Safari. Une prévention de tracking plus stricte ayant été introduite dans iOS 12 pour un meilleure respect de la vie privée.

Le problème pour Apple comme pour les utilisateurs est le manque d’alternatives. Apple pourrait faire de Bing ou de Yahoo son moteur de recherche par défaut, mais ils ne répondent pas non plus à la position d’Apple en matière de protection de la vie privée. Si vous préférez changer de moteur de recherche et paramétrer l’usage de DuckDuckGO, vous pouvez le faire dans les réglages et prtéférences de votre iPhone.

Pour qu’Apple s’assure que la recherche sur le web respecte ses propres valeurs en matière de vie privée, il lui faudrait construire son propre moteur de recherche pour avoir un contrôle total sur la manière dont les données sont et ne sont pas collectées, et sur la manière dont le web est parcouru et indexé.

Apple aurait pu acheter DuckDuckGo et investir massivement dans l’augmentation de sa capacité et l’amélioration son exploration du web. Mais il semble que le développement d’un moteur par Apple soit la voie choisie.

Quid des recettes publicitaires si le moteur respecte la vie privée ?

Un tel moteur de recherche gagnerait quand même de l’argent grâce à la publicité. La seule différence est que ce ne serait tout simplement pas de la publicité personnalisée.

Imaginez qu’Apple équipe tous ses appareils de son moteur de recherche, même sans résultats de recherche personnalisé, ce type de recettes publicitaires peut rapporter beaucoup d’argent.

Les données importantes pour Apple dans un cadre non publicitaire

Un moteur de recherche sur le web est également un immense trésor de données qui pourrait s’avérer inestimable pour la formation aux nombreuses technologies d’apprentissage machine (Machine Learning) d’Apple.

Tous les moteurs de recherche doivent continuellement parcourir les pages web et rechercher, trier et indexer leur contenu. Il ne s’agit pas de stocker des informations sur les utilisateurs, mais des informations sur les pages web visibles.

La formation des algorithmes d’apprentissage machine nécessite des tonnes de données. La fonction principale de tous les moteurs de recherche est de les collecter sur tout le web. Posséder toutes ces données et les moyens par lesquels elles sont collectées pourrait être très utile pour différents services d’Apple :

  • Siri,
  • la recherche en réalité augmentée,
  • d’autres projets d’IA et de ML.

Si le fait de posséder le moteur de recherche par défaut de Safari n’avait pas une valeur énorme, Google ne paierait pas Apple des milliards de dollars pour y être.

Apple développe-t-il enfin son moteur de recherche ?

moteur-recherche-appleDes signes avant coureurs peuvent laisser à penser qu’Apple pourrait bientôt lancer un moteur de recherche pour concurrencer Google Search

Des changements dans Spotlight Search sur iOS et iPadOS 14 beta, une mise à jour importante de sa page de support Applebot et une augmentation du crawling à partir d’AppleBot signifient qu’Apple pourrait bientôt lancer un moteur de recherche.

Apple investit dans la recherche web

Apple investit beaucoup dans la recherche, comme le montrent ses offres d’emploi pour les ingénieurs de recherche. Les offres d’emploi révèlent qu’ils intègrent l’IA, le ML, la PNL, et plus encore dans tous leurs services et applications.

1-. iOS et iPadOS 14 beta contournent Google Search avec Spotlight Search

2-. Apple a récemment mis à jour sa page de crawler Applebot : En juillet 2020, Apple a publié une mise à jour importante de sa page d’assistance « About Applebot ». Les ajouts sont très similaires aux détails que Google fournit aux webmasters et aux SEO. Voici les changements qu’ils ont apportés à la page d’assistance d’Applebot.

  • Ajout de la vérification du trafic depuis Applebot
  • Des informations plus détaillées sur l’agent utilisateur Applebot, y compris les différences entre la version de bureau et la version mobile
  • Règles de robots.txt étendues
  • Ajout d’une section indiquant qu’ils ne se contentent pas d’explorer le HTML, mais qu’ils rendent également des pages similaires à celles de Google
  • Ajout d’une section sur le classement des recherches et les facteurs qui influent sur la manière dont il classe les résultats de recherche sur le web

3-. Applebot crawl de nombreux sites

La vérification des logs sur les serveurs a révélé qu’Applebot avait régulièrement parcouru des sites quotidiennement, ce que je n’avais pas remarqué jusqu’à présent.

Source : https://www.coywolf.news/seo/apple-search-engine/

A quoi ressemblerait un moteur Apple Search ?

Un moteur de recherche d’Apple aura probablement un fonctionnement différents des moteurs de recherche traditionnels. Le moteur de recherche d’Apple aura un autre objectif que de montrer des annonces et d’explorer des données.

Compte tenu des nombreuses descriptions de postes d’ingénieurs de recherche d’Apple et de la consolidation continue des résultats du web et des applications dans Spotlight Search, un moteur de recherche Apple fonctionnera probablement comme un centre de données hautement personnalisé.

Apple Search sera complètement privé et aura une intégration beaucoup plus poussée avec le système d’exploitation iOS.

On peut imaginer une adhésion facile des utilisateurs s’ils bénéficient de la confidentialité, associée à une intégration et une personnalisation transparentes de leurs données iCloud. Apple peut exploiter l’IA et ML pour fournir des résultats de recherche basés sur leurs :

  • e-mails,
  • messages,
  • événements,
  • rappels,
  • notes,
  • photos,
  • fichiers,
  • contacts,
  • musique,
  • actualités,
  • émissions de télévision et films,
  • applications tierces,
  • documents,
  • etc.

Et ils peuvent le faire sans publicité et avec la promesse d’une réelle confidentialité des données.

Ce qu’Apple a à gagner avec un moteur de recherche maison

  • La promotion des applications dans les résultats de recherche qui bénéficiera aux services d’Apple et détournera l’attention de Google des applications d’accès conditionnel.
  • L’affaiblissement du monopole de Google sur la recherche et un coup dur pour ses revenus publicitaires et l’exploration des données.
  • La promotion des produits et services d’Apple. Y compris les services en difficulté comme Apple News+ et Apple TV+.
  • La poursuite du contrôle et du verrouillage de l’écosystème Apple. Les utilisateurs deviendront dépendants de résultats de recherche personnalisés avec des intégrations de services et de produits approfondies qui ne sont possibles que via leur moteur de recherche.
  • L’extension de leur plateforme de diffusion publicitaire permettra aux développeurs d’applications de promouvoir leurs applications dans les résultats de recherche.

Conclusion

Les pressions réglementaires de l’autorité de la concurrence, une relation compliqué avec Google et la maturation de Siri et iCloud sont autant d’opportunités qu’a Apple pour créer un moteur de recherche.

Apple n’a pas besoin de l’argent de Google Apple est aujourd’hui l’entreprise la plus riche au monde.

Plusieurs signes indiquent actuellement qu’Apple pourrait bien le faire.

 

You might also like

Comments are closed.