Le magazine des technologies

Qu’est-ce que l’IPTV et comment cela fonctionne ?

0
Qu’est-ce que l’IPTV et comment cela fonctionne ?
5 (100%) 2 votes

Avec Netflix et Internet, la TV s’est ringardisée. Pourquoi devoir regarder des émissions uniquement quand elles sont diffusées ? Ne serait-il pas préférable de regarder la télévision comme si vous naviguiez sur le Web, afin de pouvoir choisir l’émission que vous voulez regarder quand et où vous le voulez ? C’est l’une des promesses de l’IPTV (Internet Protocol Television), qui utilise la technologie Internet pour diffuser des programmes TV « à la demande ». Voyons ce que c’est !

Qu’est-ce que l’IPTV ?

L’IPTV connaît une croissance rapide, avec l’apparition de nouveaux fournisseurs et de nouveaux services aux côtés des fournisseurs de télévision traditionnels, qui proposent davantage d’offres IPTV.

IPTV signifie « télévision sur protocole Internet« . L' »IP » de IPTV est le même que celui de votre adresse IP ou VoIP (voix sur IP). Cela signifie, c’est que la programmation télévisuelle est transmise en utilisant le protocole Internet.

Avec la télévision par câble ou par satellite, les radiodiffuseurs envoient des signaux et les téléspectateurs les reçoivent. Vous ne pouvez regarder que ce qui est diffusé. À moins d’avoir un appareil d’enregistrement, vous ne pouvez choisir que parmi les programmes diffusés par les différentes chaînes et de regarder ce qui est disponible.

L’IPTV est différente. Au lieu de transmettre du contenu par impulsions lumineuses dans un câble à fibre optique ou par ondes radio à partir d’un satellite, l’IPTV envoie des émissions et des films via une connexion Internet à large bande.

Au lieu de diffuser une série d’émissions sur une grille horaire précise, la plupart des chaînes de télévision sur IP utilisent la vidéo sur demande (V0D) ou des médias à temps différé.

Il y a une architecture réseau compliquée derrière tout cela, ce qui la rend fonctionnelle, y compris beaucoup de transcodage des signaux traditionnels vers les signaux IP. Mais l’important, c’est que vous n’avez pas à regarder ce qui est diffusé. Vous pouvez dire à votre fournisseur ce que vous voulez regarder et il vous l’enverra immédiatement.

Si vous avez utilisé un service de streaming comme Netflix , c’est la même idée, mais avec la télévision au lieu de films ou de séries.

Réception de l’IPTV

Les trois formes d’IPTV peuvent fonctionner soit en utilisant votre ordinateur et un navigateur web ordinaire, soit (pour une qualité bien meilleure) un décodeur et une télévision numérique ordinaire. Ces trois services peuvent être offerts soit par Internet public, soit par un réseau privé géré qui fonctionne essentiellement de la même façon (par exemple, de votre fournisseur de services téléphoniques et Internet à votre domicile, entièrement par l’entremise du réseau du fournisseur).

Avez-vous besoin d’un décodeur pour la télévision sur IP ?

Votre ordinateur, par contre, n’a besoin de rien pour regarder la télévision sur IP. Une fois inscrit à un service, vous pouvez l’utiliser pour regarder ce que vous voulez dans n’importe lequel des formats IPTV. Ainsi, si vous pouvez faire un miroir de votre écran sur votre téléviseur, vous pouvez regarder la télévision sur IP sans boîtier décodeur.

Comme la plupart des téléviseurs ne sont pas équipés pour l’IPTV, vous aurez peut-être besoin d’un décodeur qui « traduit » ce que vous recevez sur votre connexion Internet dans un format que votre téléviseur peut lire. L’avenir de l’IPTV passe probablement par l’achat de décodeurs qui reçoivent l’entrée de votre connexion Internet (via un câble Ethernet ou Wi-Fi), décodent le signal et affichent une image sur votre TV haute définition grand écran. Les décodeurs sont en fait des ordinateurs autonomes programmés pour ne faire qu’une seule chose : recevoir des paquets de vidéo en continu, les déchiffrer, les convertir en fichiers vidéo (MPEG2, MPEG4, ou n’importe quel format), puis les afficher sous forme d’images TV haute qualité. Apple TV fonctionne largement de cette façon, en utilisant un décodeur pour exécuter des applications simples sur un système d’exploitation allégé (tvOS), qui gère le processus de streaming vidéo via Internet.

Comme alternative simple, plus compacte et beaucoup plus discrète à un décodeur, vous pouvez utiliser ce qu’on appelle un dongle, qui ressemble un peu à une clé USB à mémoire flash, mais qui permet un accès sécurisé aux programmes TV sur Internet. Le dongle se branche sur une prise HDMI de votre téléviseur et se connecte via Wi-Fi à Internet pour diffuser directement des programmes TV, des films et de la musique.

Le Chromecast de Google est un peu différent : généralement, vous le lancez avec votre ordinateur, tablette ou smartphone (qui devient effectivement une télécommande), après quoi il diffuse directement votre film ou programme TV depuis Internet.

L’IPTV existe en trois versions différentes

Vidéo à la demande (VOD)

Le streaming VOD est exactement ce à quoi il ressemble ; vous obtenez de la vidéo chaque fois que vous en faites la demande. Les sites de streaming de films sont des fournisseurs de VOD. Il n’y a pas de limite de temps pour ce que vous pouvez regarder (autre que ce pour quoi le service a actuellement les droits).

Vous dites au service ce que vous voulez regarder, ils vous l’envoient par Internet et vous le regardez. Simple.

Avec un service tel que Netflix ou Amazon Prime vidéo, vous sélectionnez une émission de télévision ou un film que vous voulez regarder à partir d’un large éventail. Ils fonctionnent sous forme d’abonnement, il y a aussi des services ou l’on paie par contenu consommé

Médias en différé

Si vous avez regardé la « télévision de rattrapage », vous êtes familier avec ce type de télévision sur IP. De nombreux réseaux de radiodiffusion permettent maintenant aux utilisateurs de regarder des émissions qu’ils ont ratées lors de leur diffusion.

La différence importante entre les médias à diffusion différée et la vidéo à la demande est que le contenu partagé a une durée de conservation limitée. Vous ne pouvez pas revenir en arrière et regarder un épisode d’une émission que vous avez raté il y a plusieurs années.

Vous regardez des émissions ordinaires et programmées à un moment qui vous convient.

La vidéo à la demande et les médias différés se ressemblent beaucoup. La différence réside surtout de la durée pendant laquelle vous pouvez regarder une émission après sa  diffusion.

IPTV en direct

Le troisième type d’IPTV consiste à diffuser des émissions de télévision en direct sur Internet pendant qu’elles sont regardées, c’est-à-dire en direct sur IPTV ou en diffusion simultanée sur IP.  Donc, comme pour la télédiffusion, vous pouvez également regarder des émissions en direct sur IPTV. Beaucoup de gens regardent les événements sportifs de cette façon ; il est facile de regarder un match en streaming sur votre téléphone lorsque vous êtes en déplacement.

Le sport semble être le domaine de la télévision qui a été le plus rapidement adopté par l’IPTV. Il existe de nombreux forfaits sportifs d’abonnement (beIN ou Eleven Sport pour la Belgique) que vous pouvez regarder à partir de votre ordinateur ou en streaming sur votre téléviseur quand vous le souhaitez.

La télévision sur IP en direct ressemble pour le consommateur à la télévision ordinaire.

La TV devient un média multidirectionnel

La radiodiffusion télévisuelle traditionnelle signifie la diffusion de l’information dans un seul sens. A présent, la combinaison de la télévision et des vidéos avec l’Internet ouvre la possibilité d’une expérience beaucoup plus interactive où l’information circule dans les deux sens.

Nous pouvons nous attendre à une participation beaucoup plus grande dans les émissions que nous regardons.

Au lieu de s’adresser en direct à un auditoire de quelques centaines de personnes dans un studio, les chaînes de télévision s’adresseront à un auditoire de millions de téléspectateurs qui pourront envoyer des commentaires instantanément. Nous pourrons poser des questions et demander au témoin d’y répondre quelques minutes plus tard, nous voterons sur la façon dont nous voulons que les séries télévisées se déroulent, avec des fins multiples filmées à l’avance et des fins différentes projetées à des téléspectateurs différents !

La publicité ciblée sur votre TV

Si vous avez utilisé les services de vidéo à la demande, vous avez peut-être remarqué que certains d’entre eux diffusent déjà de la publicité interactive : comme vous ne faites que regarder une vidéo sur une page Web ordinaire, vous pouvez cliquer sur une annonce pour aller sur un site Web et en savoir plus.

Compte tenu de la tendance à la publicité comportementale en ligne très ciblée, les annonceurs utiliseront la télévision sur IP pour diffuser des publicités qui sont beaucoup plus pertinentes pour les personnes qui les regardent. Cela s’avérera plus efficace et plus attrayant pour eux que les publicités fourre-tout qu’ils diffusent aujourd’hui sur les chaînes de télévision actuelles. Il est très probable que vous pourrez même choisir les publicités que vous voulez regarder en définissant vos paramètres comme sur Facebook.

Comment fonctionne l’IPTV ?

Avec la télévision traditionnelle, les émissions sont diffusées en étant transformées en ondes radio et diffusées dans les airs jusqu’à une antenne sur le toit de votre maison. L’antenne convertit les ondes en signaux électriques et votre téléviseur les décode pour produire le son et l’image (la télévision par satellite fonctionne de la même façon, sauf que le signal rebondit dans l’espace et revient, tandis que la télévision par câble envoie le signal directement dans votre maison sans ondes radio). En quoi l’IPTV est-elle différente ?

Les contraintes techniques pour le diffuseur

Du point de vue d’un radiodiffuseur ou d’une compagnie de téléphone, l’IPTV est un peu plus complexe. Vous avez besoin d’un système de stockage sophistiqué pour toutes les vidéos que vous voulez rendre disponibles et d’une interface web qui permet aux gens de sélectionner les programmes qu’ils veulent. Une fois qu’un téléspectateur a sélectionné un programme, vous devez être en mesure :

  • d’encoder le fichier vidéo dans un format approprié pour le streaming,
  • de le crypter (en l’encodant pour que seules les personnes qui ont payé puissent le décoder et le recevoir), d’intégrer des publicités (surtout si le programme est gratuit),
  • de le diffuser sur Internet à tout moment, d’une personne à (potentiellement) des milliers ou des millions de personnes à la fois,
  • trouver un moyen de fournir une image de haute qualité constante (surtout si vous diffusez de la publicité avec votre programmation – parce que c’est ce à quoi vos annonceurs payants s’attendent certainement).

Stockage des programmes

Les émissions en direct sont diffusées en continu au fur et à mesure qu’elles sont produites, mais les émissions et les films préenregistrés doivent être stockés de manière à pouvoir être sélectionnés et diffusés à la demande. Certains services de V0D limitent le nombre de programmes qu’ils offrent non pas parce qu’ils manquent d’espace de stockage, mais parce que c’est une façon de limiter la bande passante globale de leur service et son impact sur Internet.

Préparation des programmes

Tout d’abord, le programme TV doit être converti en un format numérique qui peut être livré par paquets en utilisant le protocole Internet. Parfois, le programme original sera déjà en format numérique ; parfois, il se présentera sous la forme d’une image de télévision analogique standard qui nécessite un peu plus de traitement pour le transformer en format numérique.

Avec les limitations actuelles de la bande passante, les vidéos doivent également être compressées afin qu’elles puissent être diffusées en continu sans être mises en mémoire tampon (retards périodiques causés par l’accumulation de paquets entrants par le récepteur). En pratique, cela signifie que les programmes sont encodés au format MPEG2 ou MPEG4. Une fois que c’est fait, les annonces doivent être insérées et l’information doit être cryptée.

Le streaming

Lorsque vous naviguez sur un site Web, vous créez en fait un lien temporaire entre deux ordinateurs pour que l’un puisse « aspirer » les informations de l’autre. Votre ordinateur, le client, extrait les informations de l’autre ordinateur, généralement beaucoup plus puissant, le serveur, en se connectant directement à une adresse IP qui correspond au site Web que vous voulez consulter.

Le client et le serveur ont une brève conversation intermittente au cours de laquelle le client demande au serveur tous les fichiers dont il a besoin pour construire la page que vous consultez. Les serveurs sont généralement si rapides et puissants que de nombreux clients peuvent télécharger de cette façon simultanément, avec très peu de retard. Ce type de téléchargement ordinaire entre un serveur client et un serveur est connu sous le nom d’unicasting IP.

Cependant, lorsqu’il s’agit de streaming, les clients mettent une charge beaucoup plus importante (et simultanée) sur le serveur, ce qui peut causer des retards inacceptables et des buffers. Ainsi, avec le streaming, un autre type de téléchargement est utilisé, connu sous le nom de multidiffusion IP, dans lequel chaque paquet ne quitte le serveur qu’une seule fois mais est envoyé simultanément vers de nombreuses destinations différentes ; en théorie, cela signifie qu’un serveur peut envoyer des informations à plusieurs clients aussi facilement que vers un seul client.

IPTV hybride pour épargner de la bande passante

De nombreux fournisseurs de télévision adoptent maintenant une approche hybride à l’IPTV pour résoudre certains des problèmes liés aux émissions entièrement IP. L’IPTV nécessite beaucoup de bande passante pour transmettre tant de données à grande vitesse.

L’IPTV hybride combine les services de télévision traditionnels avec ceux basés sur IP. Le plus gros argument de vente, c’est que tout est livré dans une seule boîte. Cela permet aux fournisseurs de télévision d’élargir leur offre à leurs abonnés. Il facilite également le déploiement de nouveaux produits et services sans refonte complète du décodeur. C’est une bonne façon de passer d’un modèle traditionnel à un modèle plus moderne.

Obstacles à l’IPTV

La diffusion de l’IPTV semble plus facile à mettre en œuvre qu’elle ne peut l’être dans la pratique. Le plus grand obstacle à l’heure actuelle est que trop peu de foyers disposent de connexions à large bande d’une capacité suffisante pour gérer un seul flux TV de haute qualité, sans parler de plusieurs flux simultanés.

La mise à niveau des connexions à large bande ordinaires vers la fibre optique à large bande, de sorte qu’elles fournissent régulièrement aux foyers des débits de 10 à 100 Mbps, prendra du temps et nécessitera des investissements considérables. D’ici là, les fournisseurs d’IPTV ne seront pas en mesure de garantir une « qualité de service » aussi bonne que la télévision diffusée par câble, par satellite ou sur les ondes.

La latence et la perte de paquets sont déjà des problèmes pour les téléphones VoIP et ils deviennent beaucoup plus problématiques lorsque la vidéo de qualité radiodiffusion est ajoutée dans le flux. Comme l’IPTV utilise des formats vidéo compressés tels que MPEG2 et MPEG4, la perte de paquets a un effet beaucoup plus grave que sur les flux vidéo ou audio non compressés : plus le taux de compression est élevé, plus l’effet que chaque paquet perdu a sur l’image que vous voyez est important.

L’avenir de l’IPTV

Il ne fait aucun doute que l’IPTV va gagner en popularité. L’augmentation de la demande des utilisateurs ainsi que l’amélioration des réseaux soutiendront cette croissance. La télévision s’éloignera de plus en plus des chaînes largement définies et des horaires rigides pour s’orienter vers une programmation à la carte, plus ciblée et à la carte.

L’IPTV pourrait décoller exactement de la même façon qu’Internet à large bande au début des années 2000 : à l’époque, à mesure que les gens utilisaient Internet, ils se sentaient gênés par les limites de la connectivité commutée, exigeaient un haut débit de meilleure qualité.

Les principaux fournisseurs de médias prévoient d’offrir de nouveaux services de streaming pour concurrencer Netflix, Amazon Prime et d’autres poids lourds du streaming. Et les fournisseurs de télévision plus traditionnels autorisent les médias à temps différé via leurs applications. Même les câblodistributeurs permettent à leurs abonnés de regarder depuis leur téléphone.

Et maintenant que les gens peuvent créer leurs propres canaux pour distribuer facilement leur contenu, le nombre et la variété des options IPTV vont augmenter rapidement. Les téléspectateurs ne seront plus limités à ce que les radiodiffuseurs partagent ; ils pourront aller les uns vers les autres pour tout voir, des vidéos de conditionnement physique aux films destinés à un public particulier.

Autre aspect des choses : de nombreux services apparaissent qui permettent aux utilisateurs de créer leurs propres services de vidéo à la demande et de diffusion en direct. De cette façon, les gens peuvent partager leurs compétences, leurs conseils et leurs passions avec n’importe qui d’autre dans le monde.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.