Le magazine des technologies

Les dessous des achats de fausses vues sur Youtube

0
Les dessous des achats de fausses vues sur Youtube
5 (100%) 2 votes

YouTube fait partie des sites les plus populaires avec un nombre d’utilisateurs vertigineux à travers le monde entier. C’est une plateforme qui donne accès à une variété de vidéos qu’il est possible de voir en streaming. De plus en plus de youtubeur essaient de monétiser leurs comptes (voir Combien peut gagner un Youtubeur). Certains essaient donc de faire croire qu’ils sont des influenceurs de Youtube en achetant des fausses vues et des faux abonnés. Bien que la plateforme se soit bâtie une notoriété au fil des années, elle doit cependant faire face au défi des fausses vues de vidéos.

En effet, de nombreuses sociétés, n’hésitent pas à générer de fausses vues moyennant une rémunération afin de donner plus de visibilité à ceux qui y souscrivent. Ceux-là prétendent donc avoir une bonne notoriété, alors qu’ils n’en n’ont pas en réalité. Que faut-il savoir sur les fausses vues ? Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur le sujet.

Comment reconnaître les fausses vues ?

Afin d’avoir une bonne notoriété et de buzz sur Youtube, de nombreux internautes passent par le biais de fausses vues afin de gonfler leurs audiences. Cela se fait donc de façon artificielle. Déjà avec seulement quelques euros, ils peuvent avoir plusieurs milliers de vues. Et, les sites qui proposent ce genre de service, c’est ce qui manque le moins. D’ailleurs, cela leur sert de gagne pain. Acheter des vues et atteindre des milliers de vues sur Youtube en un temps record, c’est bien (ou plutôt c’est mal, très mal). Mais, cela risque de jouer sur la crédibilité de la personne qui se prête à ce jeu.

De nombreuses personnes prétendent être influenceurs sur le Net, mais ne le sont pas réellement. Par exemple, si vous voyez un internaute qui n’a que 200 fans sur Facebook, 350 sur Instagram, mais qui parvient à attendre des dizaines de milliers de vues sur Youtube, il faudra se poser des questions. Regardez aussi les commentaires. Les vrais influenceurs sur Youtube voient leurs vidéos recueillir des commentaires par centaines en plus des vues. La différence de notoriété met en fait la puce à l’oreille. Nous ne disons pas que c’est toujours le cas, mais la plupart du temps, cela se confirme. Aussi, on peut reconnaître un influenceur qui ne l’est pas lorsque quelques temps après la publication de sa vidéo, il atteint déjà un nombre inimaginable de vues. Voilà quelques pistes pour reconnaître un influenceur qui ne l’est pas vraiment.

À quoi s’expose-on lorsqu’on achète de fausses vues pour une vidéo YouTube ?

Les sites qui vendent des fausses vues sont prêts à tout pour faire croire que cette activité est tout à fait normale et n’enfreint pas les règle de Google à qui Youtube appartient. Cela suffit à rassurer certains clients qui ignorent que cette pratique va à l’encontre des conditions générales d’utilisation de YouTube. En réalité, cette pratique est punie et les contrevenants s’exposent à des sanctions. Par exemple, les chaînes suspectées verront leurs compteurs de vue sanctionné, au pire des cas, ces comptes seront bannis de youtube.

En effet, selon l’ampleur du forfait, YouTube peut décider de supprimer la vidéo, les données statistiques ou même les revenus générés par cette vidéo. La plateforme peut même aller jusqu’à supprimer le compte de l’utilisateur de manière définitive. En clair, il faut retenir que les fausses vues sont passibles de sanctions. Si vous achetez de fausses vues, vous courrez donc le risque de subir l’une des sanctions ci-dessus évoquées.

La vie d’un vendeur de fausses vues Youtube

Le 11 août 2018, le New York times a relaté cette histoire. Martin Vassilev gagne bien sa vie en vendant de fausses vues sur les vidéos YouTube. Travaillant à partir de chez lui à Ottawa, il avait vendu environ 15 millions de vues cette année, ce qui le met sur la bonne voie pour gagner plus de 200 000 $.

Son site Web, 500Views.com, met en relation les clients avec des services qui offrent des vues générées par des ordinateurs, et non par des humains. Lorsqu’un fournisseur ne peut pas honorer une commande, M. Vassilev se connecte rapidement à un autre.

« Je peux livrer un nombre illimité de vues à une vidéo « , a déclaré Martin Vassilev.

De l’argent réel, un public fictif

Il a fallu environ 18 mois à M. Vassilev pour passer de l’aide sociale et vivre avec son père au Canada à l’achat d’une BMW 328i blanche et d’une maison.

À la fin de 2014, son site Web était sur la première page des résultats de recherche Google pour l’achat de vues de YouTube, remplissant 150 à 200 commandes par jour et rapportant plus de 30 000 $ par mois, a-t-il dit. Il n’arrivait pas à croire qu’il était possible de gagner autant d’argent en ligne.

M. Vassilev, qui a également déclaré avoir utilisé de fausses vues pour augmenter le classement de recherche des vidéos faisant la promotion de son site Web, ne prétend pas que ce qu’il vend est un public authentique. « C’est impossible », a-t-il dit.

M. Vassilev a déclaré que de nombreuses commandes provenaient d’entreprises de relations publiques ou de marketing.

Aujourd’hui, il remplit la plupart des commandes par l’intermédiaire de SMMKings.com, un fournisseur de gros géré par Sean Tamir, 29 ans. M. Tamir lui facture environ un dollar pour un millier de vues, que M. Vassilev revend pour 13,99 $. Belle marge !

Après Google, YouTube est le deuxième moteur de recherche au monde. C’est la plateforme la plus populaire parmi les adolescents, selon une étude réalisée en 2018 par le Pew Research Center, battant des géants comme Facebook et Instagram.

Acheter des fausses vues Youtube, une offre plétorique

L’écosystème de fausses vues dont M. Vassilev fait partie peut miner la crédibilité de YouTube en manipulant l’algorithme de Youtube. Bien que YouTube affirme que les fausses vues ne représentent qu’une infime fraction du total, elles ont tout de même un effet significatif en induisant les consommateurs et les annonceurs en erreur.

S’appuyant sur des douzaines d’entrevues, de dossiers de ventes et d’achats à l’essai de vues frauduleuses, le New York Times a examiné le fonctionnement du marché et testé la capacité de YouTube à détecter les manipulations.

Gonfler les vues viole les conditions d’utilisation de YouTube. Mais les recherches de Google pour l’achat de vues donnent accès à des centaines de sites offrant des moyens « rapides » et « faciles » d’augmenter le nombre de vidéos de 500, 5 000 ou même cinq millions.

acheter vues youtube

 

Pour tester les sites, un journaliste du Times a commandé des milliers de vues à neuf entreprises. Presque tous les achats, effectués pour des vidéos non associées à l’organisme de presse, ont été réalisés en deux semaines environ.

L’une des entreprises était Devumi.com. Selon les dossiers de l’entreprise, elle a recueilli plus de 1,2 million de dollars sur trois ans en vendant 196 millions de visionnements sur YouTube. Presque toutes les vues subsistent encore aujourd’hui. L’analyse de ces dossiers, de 2014 à 2017, montre que la plupart des commandes ont été traitées en quelques semaines, bien que celles portant sur un million de vues ou plus ont pris plus de temps. Fournir de grands volumes à bas prix et rapidement est souvent le signe d’un service qui n’offre pas un véritable public.

duree-visonnage-youtube

Les clients de Devumi comprenaient :

  • un employé de RT, une organisation médiatique financée par le gouvernement russe,
  • un employé d’Al Jazeera,
  • un cinéaste travaillant pour Americans for Prosperity,
  • un groupe de défense politique conservateur,
  • le directeur de la vidéo au New York Post. (Al Jazeera et The Post ont déclaré que les travailleurs n’étaient pas autorisés à faire de tels achats et qu’ils n’y étaient plus employés).
  • Plusieurs musiciens ont acheté des vues pour paraître plus populaires : Les vues YouTube sont prises en compte dans les mesures de la société d’évaluation Nielsen.
  • Certaines entreprises ont acheté des vues pour leurs clients avec la promesse d’une promotion sur les médias sociaux qui permettrait à de vraies personnes de regarder leurs vidéos.
  • Judith Oppenheimer, 78 ans, a versé 5 000 $ à une entreprise pour promouvoir un livre qu’elle avait publié elle-même dans l’espoir d’obtenir un accord général. Sa vidéo a été visionnée plus de 58 000 fois, diffusée par l’intermédiaire de Devumi. « Il n’y a pas eu d’augmentation des ventes déclara-t-elle. »

La riposte de Youtube contre les fausses vues

Les fournisseurs dépendent de tactiques en constante évolution pour fournir des vues, y compris le trafic automatisé ou « bot » et les vidéos pop-under sur les ordinateurs des utilisateurs sans méfiance, mais YouTube dit qu’il a des processus efficaces pour se défendre contre ces approches.

« C’est un problème sur lequel nous travaillons depuis de nombreuses années « , a déclaré Jennifer Flannery O’Connor, directrice de la gestion des produits sur YouTube. Les systèmes de l’entreprise surveillent en permanence l’activité d’une vidéo, et l’équipe anti-fraude achète souvent des vues pour mieux comprendre le fonctionnement de ces sites, a-t-elle dit. « Nos systèmes de détection d’anomalies sont vraiment bons. »

Autant de faux trafic que de vrai en 2013 sur Youtube

Pourtant, les défis sont importants. À un moment donné en 2013, YouTube avait autant de trafic provenant de robots masqués que de personnes que de vrais visiteurs humains, selon l’entreprise. Certains employés craignaient que cela ne fasse basculer le système de détection des fraudes, classant le faux trafic comme réel et vice versa ».

« Le problème en soi était extraordinaire « , a déclaré Blake Livingston, membre de l’équipe de YouTube chargée de la fraude et des abus à l’époque, qui a depuis lors quitté l’entreprise. Des correctifs ont été apportés pour soulager la fausse vague de trafic qui, selon YouTube, résultait d’une attaque contre le site Web.

Des années plus tard, la lutte contre les fausses vues se poursuit, alors même que YouTube fait face à des campagnes de désinformation, comme les efforts de la Russie pendant les élections de 2016 et les discours de haine.

YouTube ne divulgue pas le nombre de fausses vues qu’il bloquait chaque jour, mais ses équipes se sont efforcées de les maintenir à moins de 1 % du total. Pourtant, avec la plate-forme enregistrant des milliards de vues par jour, des dizaines de millions de fausses vues pourraient passer à travers chaque jour.

« La manipulation du comptage des vues sera un problème tant que les vues et la popularité qu’elles signalent sont la devise de YouTube « , a déclaré M. Livingston.

Plusieurs fois par an, YouTube apporte des changements à son système de détection pour tenter de perturber les fausses vues, a déclaré M. Tamir. Un épisode récent s’est produit à la fin de janvier, mais plusieurs des sites fonctionnaient quelques semaines plus tard, lorsque le Times a effectué la plupart de ses achats. Les fournisseurs disent qu’ils contournent les mises à jour du système en rendant leur trafic plus humain, en s’assurant qu’il provient d’utilisateurs ayant des vues antérieures, par exemple.

Utiliser les annonces Google pour vendre des fausses vues

Un fournisseur, Carlton E. Bynum II, 24 ans, utilise la publicité pour attirer les clients. Il a recueilli plus de 191 000 $ en revenus cette année, mais a dépensé plus de 109 000 $ en publicités qui figuraient au sommet de Google. Son site, GetLikes.click basé à Houston, vend des vues YouTube ainsi que des followers d’Instagram et Twitter et des Likes Facebook.

Une porte-parole de Google, qui appartient à la même société que YouTube, a déclaré que les sites vendant des vues apparaissaient dans les résultats de recherche parce qu’ils étaient pertinents.

Google n’autorise pas les annonces avec des termes tels que « acheter des vues YouTube ». Mais M. Bynum a dit qu’une solution de contournement consistait à mal orthographier les mots et à soumettre une annonce plusieurs fois si elle était refusée au début. Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait de la publicité pour des visites payantes sur YouTube, Google a retiré certaines des publicités, y compris celle de M. Bynum, mais des publicités similaires sont revenues après deux semaines.

Avant que M. Bynum ne vende des vues, il les achetait pour lui-même. Après avoir été libéré du Corps des Marines l’année dernière, il a commencé à publier des critiques de produits sur YouTube et à gagner de l’argent grâce à l’affiliation lorsque les visiteurs faisaient des achats en utilisant ses liens. Les vues qu’il achetait faisaient souvent en sorte que ses vidéos se classaient plus haut que celles de ses concurrents dans la recherche, a-t-il dit. L’effet serait boule de neige : Ses vidéos gagneraient du trafic grâce à la recherche, et il gagnerait plus d’argent.

La vente de fausses vues, une arnaque ?

Elizabeth Clayton, une poète auto-publiée a été flouée. Un vendeur au téléphone a dit que ce serait simple :

Vous pourriez verser 4 200 $ à Hancock Press pour faire connaître vos œuvres de poésie auto-publiées. La société lui a déclaré que la promotion en ligne, y compris 40.000 vues YouTube garanties, se traduirait par des ventes.

Mme Clayton, 77 ans, était optimiste. Elle publiait depuis sept ans mais n’avait pas vendu grand-chose. Elle s’est inscrite à Hancock pour promouvoir deux vidéos, ce qui lui a coûté 8 400 $.

« Ils m’ont dit que si j’obtenais un certain nombre de vues, je vendrais un certain montant « , a-t-elle déclaré.

Au final, Hancock a payé 270 $ pour 55 000 vues de Devumi pour chaque vidéo. Les vues ont finalement atteint environ 60 000. Mais il n’y a pas eu d’augmentation des ventes. « Ils ne pouvaient rien me dire sur les personnes qui regardaient la vidéo « , a dit Mme Clayton. « Je me doutais de quelque chose, mais je n’ai pas pu obtenir d’informations. »

Les entrevues avec six autres clients de Hancock sont conformes à l’expérience de Mme Clayton.

Devumi n’a pas répondu aux demandes répétées de commentaires. La société, dont le site Web indique qu’elle a fermé, a fait l’objet d’une enquête dans deux États en janvier après que le Times a rapporté qu’elle avait vendu de faux followers sur Twitter.

De nombreux clients de Devumi venaient de l’industrie de la musique, où l’achat de commentaires est courant et souvent considéré comme nécessaire. « YouTube est l’une des premières sources de consommation de musique et un indicateur important des tendances musicales et de la popularité « , selon Silvio Pietroluongo, vice-président de Billboard.

Youtube incapable de repérer toutes les fausses vues ?

Les ingénieurs, statisticiens et spécialistes des données de YouTube améliorent constamment leur capacité à lutter contre ce problème très difficile. Les attaques sont devenues de plus en plus fortes et sophistiquées.

Le journaliste du Times a présenté à YouTube les vidéos pour lesquelles il avait acheté des vues. Youtube a déclaré que les vendeurs avaient exploité deux vulnérabilités qui avaient déjà été corrigées. Plus tard dans la journée, le journaliste a acheté plus de vues à six des mêmes vendeurs. Le nombre de vues a de nouveau augmenté, bien que plus lentement. Une semaine plus tard, tous les fournisseurs, à l’exception de deux d’entre eux, avaient livré le montant total.

achat-fausses-vues-reussis

Les achats de Fake View ont été en grande partie couronnés de succès

Un rapport public de Google de 2017 sur la désinformation pendant l’élection de 2016 a examiné les chaînes YouTube de RT, concluant qu’il n’y avait « aucune preuve de manipulation de notre plate-forme ou de violations de notre politique ».

Pourtant, comme indiqué ci-dessus, le Times a découvert qu’un employé de RT a acheté de fausses vues pour des vidéos en 2016, ce que YouTube a reconnu ne pas avoir détecté.

James Brown, correspondant de RT, avait acheté 30.000 vues et 300 images similaires sur trois vidéos centrées sur les problèmes liés au sans-abrisme et à l’immigration en Europe.

Je suis préoccupé par le fait que si Twitter et Facebook semblent avoir fait des progrès crédibles dans ce domaine, YouTube lutte toujours pour identifier les activités inauthentiques et coordonnées sur sa plate-forme

a déclaré le sénateur démocrate Mark Warner de Virginie.

Les sites de vente de vues continuent de faire de la publicité avec une apparente impunité. Un message sur le blog YouTube Creator Blog mettant en garde les utilisateurs contre les fausses vues contient de nombreux commentaires qui renvoient à des sites de vente de vues.

« La seule façon pour YouTube d’éliminer ce problème est de supprimer complètement le compteur de vues « , a déclaré M. Vassilev, le vendeur de fausses vues.

 

 

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.